Skip to main content
Je propose un accompagnement sur l'arrêt du tabac
Médecine naturelle

SE DÉFENDRE EFFICACEMENT AVEC LES MÉDECINES DOUCES

Les médecines douces sont essentielles dans la gestion du stress.

Si on les utilise avant de se retrouver dans l’état de stress proprement dit, elles sont formatrices : elles permettent de comprendre son corps, de donner du sens, d’être à l’écoute du moment présent.

Leur apprentissage permet de les ancrer dans sa vie quotidienne.

Les généralistes qui sont spécialistes des médecines douces (homéopathie, phyto ou aromathérapie) l’ont bien compris depuis longtemps : les plantes, les substances naturelles, ont de puissants effets calmants, apaisants et sont de réelles armes anti-stress quand on agit dès les premiers signes.

Certains remèdes vont permettre de réguler l’humeur de tempérer l’irritabilité.

D’autres vont agir sur le sommeil afin de ne pas laisser le stress et/ou l’anxiété grignoter de longues minutes sur le temps d’endormissement, ni provoquer des réveils nocturnes.

D’autres encore vont soutenir la sphère digestive, souvent mise à mal par les événements stressants…

TROUVER LA PLUS DOUCE POUR NOTRE MORAL

Chaque médecine douce ne convient pas à tout le monde.

Si on prend de l’homéopathie pour soigner ses bobos de sport ou un rhume et que cela fonctionne bien, alors pourquoi ne pas tester un traitement anti-stress ?

À l’inverse, si l’on n’accroche pas avec les plantes et l’aromathérapie, mieux vaut sans doute se tourner vers des médecines plus manuelles comme la réflexologie ou la digitopuncture.

En choisissant la médecine douce qui nous paraît la mieux adaptée à notre état d’esprit, à notre mode de vie, à notre quotidien, il sera ensuite plus facile d’adhérer au traitement avant d’en constater rapidement les bienfaits.

PHYTOTHÉRAPIE : LE POUVOIR DES PLANTES

Phytothérapie

Pour faire baisser la pression les plantes sont là !

En gélules, en ampoules, en tisane, en décoction…

Certaines plantes souvent « adaptogènes, c’est-à-dire capable de favoriser le retour de l’organisme à l’équilibre, ont démontré leur capacité à réduire les effets négatifs du stress.

D’autres, aux propriétés sédatives calment l’esprit.

Le Ginseng pour retrouver l’équilibre

Ses racines utilisées sous forme de poudre vont aider l’organisme à répondre aux agressions et au déséquilibre comme le stress, la fatigue physique et nerveuse.

Comment l’utiliser ?

En cure de 3 semaines, sous forme de gélules. Prendre 2 mg, 1 à 3 fois par jour.

Et aussi…

L’éleuthérocoque ou ginseng sibérien.

Plusieurs études cliniques ont confirmé son effet anti-stress via l’augmentation de cortisol dans le sang, l’hormone qui permet de réagir au stress.

En infusion : 2 à 4 g de poudre de racine séchée, infusée 10 minutes dans 15 centilitres d’eau bouillante, chaque matin pendant 3 mois

La passiflore pour calmer stress et anxiété

Cette plante anti-palpitations est efficace lorsque le stress s’accompagne d’anxiété légère (inquiétudes persistantes, difficultés à s’endormir, tension musculaire…).

Comment l’utiliser ?

En infusion : 1 à 2 g de poudre infusée 10 minutes dans 15 centilitres d’eau bouillante. Boire 1 à 4 tasses par jour, entre les repas, dont une 30 minutes avant le coucher.

Et aussi….

La valériane, très utile pour limiter les troubles du sommeil.

En infusion, même posologie que pour la passiflore.

Spécial hiver : quand le stress chante le blues…

Dans la grisaille des mois d’hiver, quand le stress est intense au boulot et à la maison, la baisse de la luminosité a tôt fait de nous saper le moral et de favoriser « le blues saisonnier ».

Pour éviter cela le Docteur Jean-Christophe Charrié, généraliste formé à la phytothérapie, nous livre son ordonnance naturelle :

  •  Griffonia simplicifolia en gélules dosées entre 250 et 300 mg/gélule : 1 le soir au coucher, de novembre à mars.

Auteur de «Se soigner toute l’année au naturel» (éd. Prat 19,95 €).

HOMEOPATHIE : MINI-GRANULES MAXI EFFETS

Homéopathie

Le stress et ses maux sont les domaines de prédilection des remèdes homéopathiques.

Certaines préparations font parfois aussi bien que les psychotropes, en cas de stress associés à des troubles anxieux.

Quand le sommeil est touché, l’homéopathie évite souvent de recourir à des médications plus lourdes.

Indications et traitements

  • Stress aigu faisant suite à une grande frayeur :

            Arnica montana 15 CH : 1 dose le plus vite possible

  • Stress de la personne hyperactive, plutôt sédentaire, toujours sur les nerfs, buvant trop de café et fumant trop :

            Nux vomica 9 CH : 3 granules au réveil et au coucher

  • Stress de la personne débordée qui voudrait avoir terminé avant d’avoir commencé, qui se sent submergée :

            Argenteuil nitricum 9 CH : 3 granules au réveil et au coucher

  • Stress lié au surmenage intellectuel ou a des soucis à répétition, avec insomnie, troubles de la mémoire et éventuellement maux de tête et difficulté à supporter le bruit :

            Kalium phosphoricum 9CH : 3 granules au réveil et au coucher

  • Stress accompagné de douleurs abdominales violentes, améliorées si on appuie sur le ventre, de diarrhées et/ou de nausées :

            Colocynthis 5CH : 3 granules au réveil et au coucher

  • Stress accompagné de crampes digestives, utérines ou dorso-lombaires, envies fréquentes d’uriner, oppression thoracique, boule dans la gorge, besoin de s’agiter :

            Magnesia muriatica 5CH : 3 granules au réveil et au coucher

  •  Stress accompagné de fatigue nerveuse qui rend émotif, larmoyant et insomniaque :

            Ambra grisea 9CH : 3 granules au réveil et au coucher

La bonne cure : à moi le magnésium

Quand la nervosité fait trembler et que le moral est en berne, le « tube de l’hiver » c’est Gelsemium 9CH : 3 granules matin et soir, jusqu’à amélioration.

En plus, on peut faire soit une cure de magnésium en ampoule, soit privilégier les eaux minérales (type Hépar) et les aliments qui en sont riches, car l’homéopathie facilite le métabolisme du magnésium délivré par l’alimentation.

AROMATHÉRAPHIE LA PUISSANCE DES HUILES

Aromathérapie

Véritable concentrés de plantes (extraits de feuilles, d’écorce de bois, de zest), les huiles essentielles HE peuvent contenir plus de 250 molécules.

Leur synergie est à l’origine de propriétés diverses : digestives, tonifiantes, anti-inflammatoires, anti-infectieuses, anti-stress.

Elles agissent souvent au cas par cas, vite et bien !

Pour une détente rapide

Dans une période stressante au travail, en famille, avec ses proches… :

  • 10 gouttes d’HE de lavande vraie,
  • 10 gouttes d’HE d’Ylang-Ylang,
  •  1 cuillère à soupe d’huile de sésame.

Mélangez le tout dans un flacon compte-goutte.

Après la douche ou le bain du soir, versez quelques gouttes dans le creux de votre main pour masser nuque, épaule, plexus solaire et abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre, en agrandissant les cercles autour du nombril.

Pour affronter un rendez-vous important

Vive le pouvoir olfactif des huiles essentielles !

  • HE de laurier noble.

Emportez le flacon avec vous, et respirer le nez sur le flacon, aussi souvent que nécessaire.

Inspirez profondément 3 à 5 secondes, puis soufflez aussi longtemps par les narines.

Gardez les poumons vides pendant 5 secondes et puis recommencez.

Pour dompter le stress au travail

Quand les tensions au bureau font ruminer en permanence :

  • 2 gouttes d’HE de petit grain bigarade

Appliquez-les pures sur la face interne des poignets et le plexus solaire, 2 ou 3 fois par jour pendant une semaine.

Remède : quand stress rime avec tigresse

Parfois, le stress engendre une hyperémotivité qui conduit à des réactions disproportionnées.

S’ensuit une crise de larmes ou au contraire une surexcitation ou un comportement agressif qui nous dépasse.

Pour limiter cet effet « montagnes russes », les huiles essentielles d’Angélique racine, de Lavande vraie et de Marjolaine à coquille sont des alliées.

Mélangez 2 gouttes de chaque et massez-les sur le plexus solaire le matin, et sous la voûte plantaire le soir, au moins 20 jours pour retrouver un meilleur équilibre psychologique.

AUTOMASSAGE & DIGITOPRESSION RELAXANTS

Massage

Inspirées du massage californien, des techniques comme le modelage relaxant sont très efficaces contre le stress.

En cas d’urgence, on a recours aux gestes d’automassage ou de digitopression.

Automassage des organes

Pour libérer les organes et notamment le diaphragme, souvent bloqué lors des périodes de stress, un automassage va ouvrir la cage thoracique afin de rééquilibrer le système respiratoire.

Il va aussi redonner de l’espace au système digestif, pour éviter le blocage du transit qui provoque la constipation.

Comment faire ?

Buvez d’abord un peu d’eau tiède et ensuite, allongez-vous confortablement jambes un peu repliées avec un coussin placé sous les genoux.

Fermez les yeux et inspirez par le nez, tout d’abord sans forcer, puis profondément entre 4 et 8 secondes avant de relâcher l’air lentement par la bouche en expirant (un léger souffle passe entre vos lèvres), cela pendant 10 à 30 secondes.

Posez les mains sur le ventre.

À l’inspiration, sentez comme il se gonfle et à l’expiration comme il se relâche.

Au début, seule la poitrine et le thorax sont mobilisés par ce jeu respiratoire, puis la respiration va s’étendre à la zone abdominale, pour « l’automasser » en profondeur et réduire l’état de stress.

Le bon tempo ?

Faites des séries de 3 respirations pour décrocher quelques minutes, quand vos nerfs sont à vifs et que votre tête est pleine.

Bon geste : quand le stress coupe le souffle

Le kinésithérapeute Gil Amsallem, propose de stimuler le point de digitopression dit « Vaisseau Gouverneur », un centre d’énergie majeur.

Il se situe sous la pointe du nez, entre la base du nez et la lèvre supérieure.

Maintenez une pression ferme dessus 30 secondes à 2 minutes avec votre index en respirant calmement, puis relâchez.

Cela relancera le rythme cardiaque suite à un stress intense qui comprime le thorax, génère des spasmes et/ou une douleur de chaleur.

Auteur de « Je me mets à l’automassage pour les nuls » (éd. First. 9,95 €).

FLEURS DE BACH : ÉLIXIRS DE BIEN-ÊTRE

Fleurs de bach

C’est en observant la rosée des fleurs, imprégnée de leurs molécules, que le Dr Edward Bach, un médecin anglais du 20e siècle, eu l’idée de la recueillir pour en faire un élixir, comme une sorte de dilution homéopathique.

Il fut étonné du résultat sur ses patients, notamment sur la sphère émotionnelle, les extraits de fleurs équilibrant les états d’âme et régulant leurs débordements.

Comment choisir le bon ?

Pour choisir l’élixir anti-stress qui correspond à votre état, il faut d’abord apprendre à se poser des questions justes et y répondre avec sincérité.

Par exemple : dans quel état je me sens le matin lorsque je me réveille ? Stressé(e), angoissé(e), apeuré(e), tendu(e), épuisé(e)…

Cet état est-il durable ou cède t’il rapidement ?

Quel changement j’espère obtenir ?

C’est en étant le plus sincère possible, que votre pharmacien pourra vous diriger vers l’élixir qui vous permettra de combattre, au mieux, vos difficultés.

Le tremble pour les stressé(e)s/angoissé(e)s

Un remède de choix quand le stress génère une angoisse telle que l’on craint en permanence une catastrophe, que cela s’accompagne de cauchemars, voire d’un sentiment de persécution au travail et ou à la maison.

L’élixir de tremble (ou Aspen) améliore les relations que l’on l’entretien avec sa propre sensibilité.

Au lieu de la subir comme une calamité, on en fait une qualité.

La moutarde pour ne pas verser dans la déprime

Son élixir est ciblé pour réveiller la force de vie quand le stress conduit à une déprime, génère une mélancolie chronique, enveloppe l’existence d’un gros nuage noir qui provoque crise de larmes et vague à l’âme.

Le traitement avec Mustard atténue les pensées sombres, aide à accepter que le soleil revienne enfin, comme pour « sécher les stigmates d’une grosse pluie ».

Arbre de vie : quand on stresse pour les autres

Si vous ne cessez de vous tourmentez pour votre ado qui rame au lycée, pour votre conjoint qui se retrouve au chômage, pour un proche qui lutte contre la maladie…, l’élixir de marronnier rouge (Red chestnut) est pour vous.

Il vous permettra, peu à peu, de lâcher prise en cessant d’investir la vie des autres comme si c’était la vôtre.

REFLEXOLOGIE : SOUVERAINE CONTRE LE STRESS

Selon les réflexologues, chaque partie du corps correspond à un point ou une zone située au niveau du pied.

Par exemple, le crâne, le visage et les dents, ainsi que les organes des sens et le système nerveux, sont localisés dans les orteils.

Une pression des doigts sur un point particulier, permet ainsi d’exercer une action à distance sur le système nerveux pour réduire le stress et ses symptômes.

Comment cela agit contre le stress ?

Par ses manœuvres, son rôle d’écoute et d’accompagnement, le réflexologue va atténuer le stress, en régulant le cœur et notamment le rythme cardiaque, en lien direct avec nos émotions et notre vécu.

En agissant sur les tensions musculaires et nerveuses, la réflexologie apporte en général une grande détente aux personnes stressées, à cause de situations professionnelles ou personnelles inconfortables.

Comment se déroule la consultation ?

Le réflexologue va vous demander le motif de votre visite et ce que vous en attendez.

En cas de fatigue ou de stress sans cause précises, les pieds sont examinés de façon plus approfondie, à la recherche de zones potentiellement responsables.

En cas de stress lié à une cause précise, les zones travaillées correspondront à ce qui peut être en lien anatomique et physiologique avec la problématique soulevée.

La séance commence par une détente et un assouplissement des pieds, suivi de pressions plus ou moins fortes de régulières sur toute la longueur de la plante, sur les parties intérieures et extérieures de la cheville et sur le dessus du pied.

Ces techniques préparatoires vont entraîner un état de relaxation physique, voir émotionnelle, quasi immédiat afin de potentialiser les manœuvres de réflexologie qui vont suivre.

Comment trouver le bon thérapeute ?

Liste des praticiens en France auprès de la Fédération internationale de réflexologie : Federation-reflexologie.fr.

La minute détente : quand on en a plein le dos du stress…

Un geste de réflexologie plantaire qui apaise vite et bien : du talon vers les orteils, massez à grands mouvements de friction, l’os situé de long de la voûte plantaire interne du pied droit.

C’est le point qui correspond à la zone réflexe de la colonne vertébrale, qui profite souvent du stress pour se bloquer ou se manifester douloureusement.

ÇA NE PASSE PAS : QUI CONSULTER ?

Médecin

L’automédication ne suffit pas toujours. Le plus du spécialiste : une approche globale et à long terme.

Les amateurs de médecines douces apprécient l’automédication. Toutefois elle a ses limites.

En consultant un médecin spécialisé, on met toutes les chances de son côté pour guérir vite et bien.

Question de degrés

Entre les préparations (phytothérapie, homéopathie, aromathérapie) toutes prêtes et faciles à utiliser, vendues en pharmacie ou dans les magasins bio et les nombreux livres et sites internet servant de guide pour bien les utiliser, on a tout fait de sauter la case médecin.

Pas de problème lorsqu’il s’agit de soulager un stress ponctuel ou une anxiété liés à un événement précis (type baccalauréat).

Cela fonctionne parfois très bien et tant mieux !

Mais quand ce n’est pas le cas, que le stress est lié à des soucis plus importants, qui dégénère en plus d’autres troubles (insomnies, maux de ventre…) sur lesquels il faut agir, mieux vous rencontrer un médecin ou un thérapeute spécialisé.

L’avantage d’une prescription sur mesure

L’homéopathie, par exemple, vise à résoudre le problème de santé du patient, mais elle s’attache aussi à observer ce dernier dans sa globalité, de façon à déterminer son terrain ou profil et lui prescrire des remèdes sur mesure, pour renforcer durablement ses défenses immunitaires.

Pour cela rien de tel que de consulter un médecin homéopathe qui va vous questionner longuement, afin de mieux connaître vos forces et vos faiblesses, avant de vous prescrire les granules et globules les plus appropriées.

Il en va de même pour la phytothérapie et l’aromathérapie bien plus complexes qu’il n’y paraît, et qui sont d’autant plus efficaces qu’elles s’adaptent spécifiquement à chaque patient.

Enfin lorsque les traitements de médecines douces échouent, il va de soi qu’un rendez-vous chez votre généraliste s’impose, pour recourir à un éventuel traitement allopathique.

Dans un prochain article, nous verrons comment le stress peut également impacter nos enfants.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires, à me faire part de vos expériences, si vous avez déjà testé une de ces méthodes et si elles vous ont été bénéfiques.

Je vous invite,également, à partager cet article, s’il vous à plu et si vous pensez qu’il peut aider certaines personnes de votre entourage,

Portez-vous bien !

Laisser un commentaire