Skip to main content
Je propose un accompagnement sur l'arrêt du tabac

PRODUITS DU QUOTIDIEN : ATTENTION AUX ALLERGIES !

L’allergie c’est quoi ?

L’allergie est une hypersensibilité de l’organisme à des substances présentes dans l’environnement. Ces substances appelées allergènes sont des substances capables de provoquer une réaction allergique.

Elle résulte d’une réaction inadaptée de l’organisme après un contact avec ces substances rencontrées dans la vie quotidienne. Le déclenchement de cette réaction allergique peut être immédiat ou retardé.

Elle apparaît en deux temps :

  • Une première phase de sensibilisation à l’allergène, qui ne donne aucun signe clinique et passe inaperçue,
  • Une deuxième phase de révélation au cours de laquelle se déclenchent les symptômes.

 

Quelques chiffres

  • 1 foyer sur 2 présente au moins un problème de peau (46%) et plus pour les foyers ayant au moins un enfant (60%),
  • 38% ont une peau sensible très sèche ou atopique,
  • 21% ont des allergies cutanées,
  • 86% des foyers ont dû changer leurs habitudes d’achat suite à un problème cutané,
  • 26% portent désormais une attention particulière à la composition des produits sur les étiquettes ou sur internet,
  • 22% déclarent avoir changé de lessive,
  • 20% déclarent avoir changé d’assouplissant ou stoppé son utilisation.

Bon à savoir :

Une réaction à la lessive ou à l’assouplissant se manifeste souvent par l’apparition de petits boutons secs sur la peau.

Lorsque 2 parents sont allergiques : il y a 80 % de risque pour l’enfant d’être allergique. Cependant, même en l’absence de problèmes cutanés chez les parents, un enfant peut développer des allergies.

Prendre soin de sa peau c’est d’abord sous la douche

Geste en apparence anodin, l’utilisation de gels douche ou savons n’est pourtant pas, sans conséquence. Les produits d’hygiène corporelle contribuent au maintien d’une peau saine, propre et douce mais peuvent aussi l’assécher. Qu’on ait la peau normale, fragile ou sèche, il convient d’utiliser des produits d’hygiène dont la formule respecte et préserve la barrière cutanée, pour maintenir une bonne hydratation de la peau.

Quelques conseils pour prendre soin de sa peau

  • Éviter l’exposition trop prolongée de la peau sans protection à des conditions climatiques agressives (chaleur ou froid excessif, soleil intense),
  • Lisez bien la liste des ingrédients présente sur les étiquettes !  Les substances officiellement reconnue allergènes doivent y figurer si elles sont présentes à  plus de 0,01 % dans le produit (Limonène, Linalool, Géraniol, Citral sont les plus courants),
  • Utilisez des produits d’hygiène corporelle sans conservateurs sensibilisants (comme le sont les dérivés d’isothiazolinone).

De nouveaux allergènes émergent

De nouveaux allergènes sont actuellement pointés du doigt par les dermatologues. Il s’agit, d’une part, des tensioactifs présents notamment dans les agents nettoyants dans les produits moussants (gels douche, shampooings…) et, d’autre part, des produits “non rincés” (lingettes, lotions démaquillantes…).

Sont aussi sur la sellette les hydrolysats de protéines de blé aux qualités émulsifiantes, de plus en plus utilisés dans les produits capillaires, les crèmes de jour. “Ils peuvent entraîner des réactions gravissimes (mais rares) du style choc anaphylactique”.

Enfin, l’octocrylène, un filtre chimique, dont la concentration a augmenté dans les crèmes antisoleil, est susceptible d’occasionner des photoallergies.

Prévention : quels cosmétiques choisir ?

Une fois les allergènes identifiés, optez pour des cosmétiques qui en sont dépourvus en lisant très attentivement la composition des produits choisis sur les emballages.

Privilégiez les produits sans parfums ni conservateurs, conditionnés en petits tubes et commercialisés par des laboratoires travaillant avec des dermatologues.

Quant à l’appellation “hypoallergénique”, si elle ne certifie pas le caractère anallergique du produit, elle garantit en revanche la réalisation de tests d’innocuité rigoureux et l’exclusion des parfums, allergènes les plus souvent impliqués dans les eczémas de contact.

Les repères

Vous pouvez vous référer au label qui garantissent l’exclusion de ces substances comme l’ECARF fondation européenne pour la recherche sur les allergies.

https://www.sensetsante.fr/lire-signaletique-anti-allergie/

Et c’est aussi en prenant soin de son linge

Les problèmes cutanés peuvent être dus à la présence de substances allergisantes dans les lessives et les assouplissants :  certains parfums (26 sont classés allergènes par la réglementation européenne), certains conservateur dont les MIT (méthylisothiazolinone) et ses dérivés et les enzymes.

Les assouplissants faut-il les bannir ?

Bon nombre de personnes utilisent un assouplissant pour parfumer le linge, alors que sa fonction première, comme son nom l’indique, est de l’assouplir. Ainsi la plupart des produits sur le marché sont trop concentrés en parfums. C’est pourquoi, aujourd’hui, certains professionnels de santé recommandent à leurs patients de ne pas utiliser d’assouplissant.

Pourtant, en l’absence d’assouplissant et notamment à cause du calcaire contenu dans l’eau, le linge peut devenir rêche au fil du temps et des lavages et causer des irritations par frottement contre la peau.

Un assouplissant est donc un allié de votre lessive pour préserver vos vêtements et même votre peau. Mais il est indispensable de bien choisir un assouplissant dont la composition exclut toute substance allergisante.

L’approbation “ Allergènes contrôlés “ mise en place par l’ ARCAA (Association de Recherche Clinique en Allergologie et Asthmologie) garantit l’exclusion de toute substance actuellement répertoriée comme responsable d’allergie cutanée et de toute substance sensibilisante ou potentiellement sensibilisante (dérivés d’isothiazolinone par exemple).

http://www.arcaa.info/

Quelques conseils pour les peaux sensibles

  • Les recettes “ maison “ : Prudence !  (le vinaigre blanc peut-être très agressif pour la peau et les huiles essentielles peuvent causer des allergies),
  • Faites confiance aux labels qui tendent à limiter les risques d’allergies cutanées (Allergènes contrôlés, ECARF).
  • Si ça sent fort, attention ! Plus l’odeur est prononcée,  plus il risque d’y avoir des substances allergisantes,
  • Bien lire les étiquettes,  les allergènes reconnus par la Communauté européenne doivent-être mentionnés lorsqu’ils sont présents à plus de 0,01 %, mais aussi les substances irritantes,
  • Pour plus de détails, sachez que la composition complète des produits d’entretien doit être accessible par tous sur le site internet du fabricant.

À éviter :

Les isothiazolinones et ses dérivés (MIT)

Certaines substances sensibilisantes sont très répandues dans de nombreux produits d’usage courant.  Les parabènes notamment signalés comme possible perturbateurs endocriniens, ont massivement été substitués par la méthylisothiazolinone (MIT) pour sa fonction de conservateur.

Il s’agit d’un dérivé de l’isothiazolinone.

La Société Française de Dermatologie s’inquiète officiellement, depuis fin 2014, d’une augmentation alarmante du pourcentage de patients sensibilisés à la MIT.

Cette substance sensibilisante est souvent présente dans les produits du quotidien :

  • produits d’hygiène et cosmétiques (produits de douche, crèmes,…),
  • produits d’entretien (lessives, produits vaisselle, nettoyants,…),
  • produits professionnels  (peinture à l’eau, mastics, enduits,…).

Laisser un commentaire