Skip to main content
Je propose un accompagnement sur l'arrêt du tabac

OPTIMISME : LA VALEUR SÛRE POUR ATTEINDRE NOS OBJECTIFS

Le pouvoir de l’optimisme sur nos existences est bien plus étendu qu’il y paraît.

Pour nous apprendre à profiter au mieux de ses effets et donner un nouveau départ à notre vie je vais vous en détailler quelques fonctionnements dans cet article.

Non, cette faculté à voir les choses du bon côté n’est pas l’apanage des imbéciles heureux. Si l’optimisme est tant vanté par les entrepreneurs de bonheur, c’est parce qu’il agit avant tout comme moteur de nos changements et de nos réussites.

Trouver un partenaire de responsabilité (ami(e) frère/sœur, mentor…) avec laquelle nous partageons nos progrès, peut nous aider à garder notre motivation et progresser plus vite

SORTIR DE SON PÉRIMÈTRE

Nous naissons avec une histoire, une famille, des racines.

C’est héritage, parfois lourd à porter, n’est pas une fatalité : prendre le temps de comprendre sa famille permet de faire le tri entre ce que nous voulons garder et le reste. Et permet aussi d’éviter la reproduction de schémas négatifs.

Idem pour notre métier où notre statut social, il est bon de résister aux emprisonnements, aux jugements hâtifs et à toutes les tentations de se laisser enfermer ou d’enfermer les autres dans une case.

Retrouver celui ou celle que nous sommes vraiment, décider de ne pas se laisser influencer par le jugement des autres, c’est redonner du sens à notre vie.

On peut en effet écouter poliment ceux qui savent et qui conseillent, mais le capitaine c’est nous !

D’autant que notre destin ne se façonne pas de circonstances aléatoires mais de décisions que nous prenons à chaque instant.

Nous avons la chance de pouvoir créer nos propres règles plutôt que de suivre celle des autres.

Profitons-en et suivons plutôt ce qui nous semble juste au fond de nous.

L’auteur allemande Bärbell Mohr a établi un plan hebdomadaire pour améliorer notre intuition :

  • Lundi : prendre 15 minutes pour lister tout ce que nous aimons chez nous,
  • Mardi : faire l’inventaire de ce qui ne nous convient pas dans notre vie et réfléchir à la manière de l’améliorer de façon créative,
  • Mercredi : consacrer 20 minutes à observer la nature et sentir sa force,
  • Jeudi : faire des choses qui nous font du bien,
  • Vendredi instaurer un rituel de bonne énergie pendant 5 minutes (envoyer de la force a quelqu’un, mettre un symbole positif chez soi),
  • Samedi : choisir un sentiment que nous aimerions vivre et le laisser s’épanouir en nous,
  • Dimanche : se divertir avec un jeu.

CROIRE QUE TOUT EST POSSIBLE

Tout est question de fréquence :  si nous croyons fermement que tout est possible, nous nous mettons dans l’ombre du succès et des opportunités qui le porteront.

C’est un cercle vertueux.

Inutile donc de différer plus longtemps la réalisation de nos (petits ou grands) rêves, il faut y aller !

Peu importe l’âge où le moment de notre vie auquel nous trouvons, seule compte la solidité de ce rêve.

Trois questions permettre de la tester :

  • Est-ce vraiment le mien ouais j’étais conditionnée par mon milieu ?
  • Fait-il partie des choses essentielles que je veux réaliser avant de mourir ?
  • Quelles actions puis-je mettre en place immédiatement pour aider à sa concrétisation ?

Le plus important ensuite et notre reprogrammation : si nous nous attendons à des résultats positifs dans ce que nous entreprenons, nous obtiendrons ses résultats.

Il est temps de faire taire nos petites conversations intérieures négatives pour revaloriser et nous encourager.

Les mantras positifs aussi simpliste puissent-t-ils paraître :

  • Jour après jour je vais mieux,
  • Je suis sûr de moi,
  • Je réussis ce que j’entreprends, …

Ça marche !

SAVOIR CE QUE L’ON VEUT

La question n’est pas de savoir ce que nous voulons dans l’absolu : (richesse, amour, succès…) mais de savoir précisément ce que nous voulons.

Cette fois notre petite voix intérieure mérite d’être écoutée car elle exprime ce qu’il y a de plus profond en nous et est donc le meilleur des guides.

N’hésitons pas à la suivre, elle ne nous veut que du bien.

Écrire sur un carnet ce que notre intuition nous souffle dans la journée ou une idée qui nous arrive permet de mieux l’écouter.

Imaginons ce que nous dirions à un nouveau-né pour lui expliquer ce qu’il doit faire pour réussir son chemin de vie, prenons un quart d’heure pour lister ce que nous voulons obtenir : des objectifs précis.

Non pas : « Je voudrais avoir de la chance au travail » mais « Je vais démontrer que je mérite un avancement », en se fixant un objectif réaliste « Je serai Responsable d’équipes cette année »

Établir un plan d’action et l’étape suivante.

Il ne s’agit pas d’essayer mais de faire, pas de savoir si ça va pouvoir se réaliser mais à quelle date ça va se concrétiser.

Pour y arriver le mieux et de diviser les tâches à accomplir en sous-taches, la montagne sera moins difficile à gravir.

Ne nous critiquons pas si nous n’avons sont pas aussi vite que prévu, mais recensons plutôt toutes les ressources (trait de caractère, relation, temps…) dont nous disposons.

Plus de place ici pour la modestie contre-productive : croire réellement à notre réussite, visualiser concrètement ses effets (si nous voulons réussir un examen imaginons que notre diplôme trône sur notre bureau) et avoir une image très précise de ce que nous ferons une fois votre but atteint sont des composantes essentielles du succès.

Garder le silence sur ses projets auprès de personne dont on sait qu’elles seraient susceptibles de nous en dissuader évite de se décourager.

GARDER LE CAP

Ne pas se décourager, ne pas regarder en arrière (sauf pour se féliciter du chemin parcouru) est essentiel.

Gardons la niaque, l’enthousiasme et fonçons !

Le bonheur est dans l’action, car elle permet de mettre de côté tout sentiment de culpabilité.

Si nous devons affronter un passage difficile, demandons-nous simplement quelle leçon en tirer et garder en mémoire qu’avant d’obtenir un succès, il est courant de faire face à une épreuve inattendue.

Comme un phare dans la tempête, notre but ultime doit continuer de nous guider sur la bonne route.

SE CONCENTRER SUR LE POSITIF

L’insatisfaction est aujourd’hui devenue chronique et il serait bon d’inverser le processus en arrêtant de se plaindre.

Réprimer nos paroles négatives, comprendre que nos pensées négatives sont le reflet de nos peurs et mettre en place de nouvelles intentions positives portent rapidement ses fruits.

À titre d’exercice, on peut commencer par essayer de ne pas se plaindre pendant la première heure qui suit notre réveil ou, plus ambitieux mais efficace puisque on le sait il faut 21 jours pour se débarrasser d’une habitude, s’empêcher de râler pendant 3 semaines !

Régir nos peurs est aussi essentiel pour avancer.

S’il n’est pas facile de se débarrasser d’elles, elles ne doivent plus nous contrôler ni nous empêcher d’atteindre notre but.

Idem pour toutes les choses qui nous énervent : ignorons-les pour placer notre énergie dans quelque chose que nous aimons.

Chercher le beau dans notre vie quotidienne, y compris dans ses détails les plus petits et prendre le temps de s’y arrêter, changer peu à peu notre façon de voir le monde.

De même, essayons de modifier notre langage pour favoriser une sémantique positive en remplaçant par exemple les « oui mais » par « et si ? » ou en faisant siens des mots inspirants qui nous font plaisir et phrases porteuses de bonnes vibrations ou des assertions enthousiasmantes qui nous conduiront sur le bon chemin.

L’optimisme est un muscle qui se travaille

BE HAPPY +

Pour bien garder ses objectifs en ligne de mire.

Il s’agit d’un tableau sur lequel on colle tous ce qu’on aime, qui nous inspire et que l’on veut obtenir (photos de lieux, de personnalités inspirantes, mantras…).

Je souhaitais également partager avec vous les 17 formules de succès de l’auteur américain Napoléon Hill.

En effet, il a demandé à 500 personnes ayant connu la réussite les principes appliqués et il en a extrait 17 :

  • L’attitude mentale positive,
  • La définition des objectifs
  • La volonté d’évoluer,
  • L’examen mûrement réfléchi,
  • L’autodiscipline,
  • L’esprit du maître,
  • Le témoignage de sa foi,
  • Une personnalité rayonnante,
  • L’initiative personnelle,
  • L’enthousiasme,
  • La concentration,
  • Le travail d’équipe,
  • Les leçons à tirer de l’insuccès,
  • La vision créatrice,
  • La dépense de temps et d’argent,
  • Le maintien d’un esprit sain dans un corps sain,
  • Le succès par la pensée constructive.

De même, je vous conseille le livre de Christelle Crosnier « Le pouvoir de l’optimisme ».

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire cet article.

N’hésitez à me laisser vos commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre et de pouvoir ainsi échanger avec vous, et à le partager si vous pensez qu’il peut aider certaines personnes.

Portez-vous bien !

Laisser un commentaire